Aujourd’hui vous nous invitez à découvrir le désert tunisien pourtant délaissé par les touristes

Oui les zones frontalières de l’Algérie de la Lybie sont classées Zone à risques par les autorités françaises et Douz la ville qui borde le désert… pourtant hors de cette zone… n’échappe pas à la baisse de plus de 40% du nombre de touristes même si le tourisme local et russe s’y aient beaucoup développé depuis deux ans.

D’ailleurs ils étaient des milliers cette année venus assister au 46° festival de culture et en particulier à son marathon des dromadaires.

On s’y pressait de toutes les régions…pour découvrir les traditions berbères des Merzouguis arrivés au 11° siècle.

Et si ils sont devenus aujourd’hui semi nomades vivant les ¾ du temps à Douz les Merzouguis à l’instar Belgacem Abdelatif des le mois d’avril quitte la ville pour leur campement dans le désert.

Un retour aux origines.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.