P remier volet consacré à la culture marocaine contemporaine à l'occasion de l'exposition à l'IMA " Maroc, culture contemporaine".

Cet après-midi aura lieu la diffusion du film culte de la Nayda, ce renouveau artistique marocain : " Casa Negra" de Nourhedine Lakhmari.

A sa sortie en 2008 les salles affichent complet. 350.000 personnes: des Jeunes, des vieux, des riches, des pauvres, des femmes voilées ou en jeans affluent en masse pour découvrir l’envers du décor.

Casablanca : la ville poisseuse, sale, dure et pour la premier fois ce miroir hyper réaliste de la société marocaine osait aborder certains tabous comme l'alcool , la drogue, l'homosexualité, la prostitution, les femmes battues, ou les enfants des rues..

Il est devenu depuis le film culte -symbole de la" Nayda" qui s'affranchit des codes et des conventions.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.