D'ici quelques jours la Triennale de Bruges ouvrira ses portes jusqu'au 18 octobre 2015. Cette année les architectes et les artistes doivent répondre à une question pour le moins originale :

“Que se passerait-il si les cinq millions de visiteurs que Bruges accueille chaque année décidaient tout à coup de s’y établir ?

Certains y ont répondu par des œuvres dans l'espace public plutôt étonnantes comme l'installation d'un nouveau pont qui borde le canal ou encore ce pylône tombé dans les canaux et qui a provoqué une panne electrique dans le quartier de l'hôpital St Jean.

Entre ces deux installations, il y a l'espace decouverte proposé par l'americain Bruce Odland et le Berlinois Sam Auinger, deux artistes sonores, qui proposent des parcours pour décoder l'acoustique de la ville.

Une ballade équipée d'un ballon sonore, une sorte de haut parleur flottant dans le centre médieval de Brüges.

Ils sont persuadés que cette charmante et ancienne ville de Bruges pourrait servir de modèle aux mégapoles qui se développent de manière tentaculaire partout dans le monde.

Un seul mode d'ordre pour eux : replacer le son au coeur des villes du futur et apprendre à écouter et à bannir les sons polluants.

D'ailleurs ils proposent pas moins de 3 parcours et 17 expériences d'écoutes spéciales ainsi que des séances allongées sur un transat à l'écoute de la ville.

Plus d’info sur www.triennalebrugge.be

Un reportage réalisé en partenariat avec l'Office de Tourisme de Flandres : www.paysdeflandre .fr et la compagnie Thalys: www.thalys .com/

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.