Les artistes dressent le portrait de cette cité Etat de plus de 5 millions d'habitants qui fête cette année ses 50 ans d'indépendance.

Mais ici nulle nostalgie .

Comme le dit si bien un slogan vu sur une palissade de chantier à Singapour « Adieu hier, Bonjour demain ».

C'est une ville est en perpétuelle mouvement, qui se réinvente mais dans un cadre rigide avec des règles très strictes; comme par exemple l' interdiction de taguer sous peine de prison ou de jeter vos papiers dans la rue sous peine d' amende conséquente.

Résultat Singapour est une ville hors norme propre et verte au cœur d'une urbanité et d'une densité extrême mais où 90 % de la population vit à moins de 400 mètres d'un parc.

Ses paradoxes, ses contrastes sont au cœur même du travail des artistes comme Andrée Weschler qui représente Singapour en France ou Zulkifle Mahmod artiste de renommée internationale qui a fait du son son mode d'expression depuis 2005.

A découvrir en compagnie d'autres artistes singapouriens : des cinéastes, des plasticiens à Lille à la Gare St Sauveur jusqu'au mois de septembre dans une exposition intitulée Art Garden.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.