La richesse de cette région de Tozeur entourée de dunes, de chot, de sources et de canyon est bien ce qu'on appelle les oasis de montagne comme ici à Mides dont le village en terre et en pesé a été abandonné en 1969 suite aux inondations mais qui est resté un lieu cher au cœur des tunisiens et en particulier du géologue Nabil Gasni. Mais

aujourd'hui ces zones frontalières de l’Algérie de la Lybie sont classées Zone à risque par les autorités françaises et ces oasis de montagne n’échappent pas à la baisse de plus de 40% du nombre de touristes même si le tourisme local s'est beaucoup developpé. Une des conséquences de la révolution et du départ de Ben Ali, l'envie du peuple tunisien de découvrir les autres régions et leur culture mais cela ne suffit pas à sortir du marasme economique cette zone qui souffre depuis longtemps de la desaffection du tourisme et de sa mauvaise reputation mais entend aujourd'hui prendre son destin en main à travers comme on l'a vu le festival de tozeur ou à travers des programmes touristiques locaux comme ici dans ce canyon de Mides.

=

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.