Il n'y a plus de ministère de la culture au Portugal, plus de Foire d'art contemporain et presque pas de marché de l'art. Comment créer dans ce contexte de crise? Sans aide, sans soutien, est-il possible de continuer à faire du cinéma par exemple?

Une photo de Catarina : un jeune danseur de Lisbonne
Une photo de Catarina : un jeune danseur de Lisbonne © Radio France / Catarina Botelho

Catarina a travaillé avec des jeunes artistes de toute l'Europe dans le cadre d'un prix de photographie. Elle compare les conditions de création au nord et au sud du vieux continent.

Une photo de Catarina : jeune femme à Lisbonne
Une photo de Catarina : jeune femme à Lisbonne © Radio France / Catarina Botelho

Méfiante, déçue de voir qu'il n'y a pas davantage de solidarité entre états en temps de crise, elle se tourne vers le sud, les pays de la Mediteranée et repense les frontières de la région à laquelle elle appartient. Et donc celles de l'Europe.

Une photo de Catarina : jeune femme à Lisbonne 2
Une photo de Catarina : jeune femme à Lisbonne 2 © Radio France / Catarina Botelho
Une photo de Catarina : un jeune danseur de Lisbonne
Une photo de Catarina : un jeune danseur de Lisbonne © Radio France / Catarina Botelho

Les liens

Retrouvez I Like Europe sur Facebook

Le site de la photographe Catarina Botelho

'L'art, la crise et la vie de tous les jours au Portugal', un article sur Catarina Botelho paru dans 'CafeBabel'

Un article du Petit Journal qui annonce le report de la Foire d'Art contemporain de Lisbonne "La Foire d´Art contemporain de Lisbonne -ARTE Lisboa -devait avoir lieu fin novembre mais en raison du "contexte économique difficile" que connaît le pays, elle est remise à mai 2013. Ces propos ont été tenus par le responsable de l organisation, Miguel Comporta. Le budget est habituellement de 300.000 à 400.000 euros mais les "30 à 40 galeries qui ont pour habitude de participer et de contribuer à ce salon sont dans l´impossibilité financière de le faire à l´heure actuelle" a déclaré à la presse, Miguel Comporta."

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.