Khalid, sur son balcon
Khalid, sur son balcon © Radio France

Cet été nous sommes allés à Berlin, Liverpool, Tallinn, Séville, Oslo et Sarajevo et nous nous sommes sentis européens. Le 22 juillet 2011, il y a un an, on a tous été norvégiens. Après la tuerie des jeunes travaillistes par Andrei Breivik, toute l’Europe s’est sentie concernée : c’est elle qui a été attaquée. C’est son idéal multiculturel qui a été touché, c’est son avenir ouvert et mélangé qui est menacé.

A Oslo en Norvège, Khalid est un des rescapés de l’île d’Utoya, il y a perdu son frère. Sa réponse à l’extrémisme, c’est l’engagement encore plus fort en politique, auprès des jeunes travaillistes (AUF) . Khalid parle arabe, français, anglais. et norvégien depuis son arrivée à Oslo… il y a presque 10 ans. Pour apprendre la langue, il a pris l’Etranger de Camus, et a comparé la version française et norvégienne.

Khalid est né en Somalie, ses parents ont fui la guerre pour la Norvège en 2003. Pour lui, c’était "le pays des Vikings", il avait une idée bien lointaine de ce nouveau pays… mais il savait qu’il n’avait jamais colonisé les pays d’Afrique. C’est un pays prospère grâce au pétrole et surtout surtout ! c’est le pays du prix Nobel de la paix. Le pays de la non-violence. C’est pour ça qu’il était là.

Chez Khalid, à Hamar, près du lac Mjosa, à une heure d'Oslo
Chez Khalid, à Hamar, près du lac Mjosa, à une heure d'Oslo © Radio France
Khalid et le portrait de son frère, mort le 22 juillet sur l'île d'Utoya
Khalid et le portrait de son frère, mort le 22 juillet sur l'île d'Utoya © Radio France / Caroline Gillet

On finira notre tour des six villes là où on l’a commencé, à Sarajevo en Bosnie, là où le continent avait replongé dans la guerre dans les années 90 : on y verra l’avenir de l’Europe à travers un petit parti politique Nasa Stranka , parti multiethnique qui rêve d’en finir avec les divisions religieuses et communautaires, Albin y croit. Cette année, est l’anniversaire du début de la guerre en Bosnie Herzégovine : il y a 20 ans au printemps commençait le siège de Sarajevo, il a été le plus long de l’Histoire, presque 4 ans. Albin a 25 ans, c’est un enfant de la guerre… les divisions héritées de cette époque entre croates, bosniaques et serbes ne sont pas encore effacées…

Albin, né à Sarajevo, vient de rentrer dans son pays après des études aux Etats-Unis, dans le Michigan. Il est rentré pour s’impliquer en politique dans le tout jeune parti : « Nasa Stranka »… « notre parti », parti multiethnique et libéral. Il ne sait pas encore s’il veut rester vivre en Bosnie… cela dépendra de son avenir politique…

Albin encore
Albin encore © Radio France / Caroline Gillet et Aurélie Charon

Les neuf épisodes de l'émission documentaire d'été "I like Europe" sont à réécouter ici, neuf heures de documentaire auprès des jeunes de Séville, Tallinn, Oslo, Sarajevo, Berlin et Liverpool.

Depuis septembre, l'émission continue en format court de 7 minutes, tous les samedi matin. Pour retrouver Gal, Khalid, Albin, voir ce qu'ils sont devenus, pour entendre les sons et les voix de l'Europe de demain. C'est ici.

Image lien Facebook I like Europe
Image lien Facebook I like Europe © Radio France

L'équipe :

Production : Aurélie Charon et Caroline Gillet

Réalisation : Yann Chouquet, Audrey Ripoull, Bertrand Chaumeton

Remontage : Fabrice Laigle

Assistantes de production : Lola Costantini et Sonia Leyglene

Programmation musicale : Thierry Dupin

Les liens

Thoughts of a Bosnian, blog d'Albin, Sarajevo, parti Nasa Stranka

Nasa Stranka, parti multiethnique et libéral, Sarajevo

AUF, jeunes travaillistes norvégiens

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.