Fin des années 50, émergent les réalisateurs de ce qu’on appellera La Nouvelle Vague. Michel Legrand va entrer dans la bande. François Reichenbach, Chris Marker, Jean Luc Godard et surtout Jacques Demy et Agnès Varda.

Michel Legrand avvec Agnès Varda et Corinne Marchand lors de la présentation de "Cléo de 5 à 7", 1962
Michel Legrand avvec Agnès Varda et Corinne Marchand lors de la présentation de "Cléo de 5 à 7", 1962 © Getty

Fin des années 50 apparaissent de jeunes cinéastes en phase avec les préoccupations de leur contemporain, ils fabriquent des films à petit budget qui mettent en scène des héros empêtrés dans des amours délicates, cherchant à échapper au giron familial. La Nouvelle Vague est née et Michel Legrand va s’y faire une place de choix. De ses premiers pas avec François Reichenbach, Chris Marker, viendront Jean Luc Godard et surtout Jacques Demy et Agnès Varda. 

Avec la participation de Bernard Toublanc Michel, ami et cinéaste / Benjamin Legrand, fils/ Benjamin Legrand, frère /Stéphane Lerouge, biographe/ Didier Varrod, journaliste / Laurent Delmas, journaliste

Titres diffusés

  1. La joueuse – interprété par Corinne Marchand , composé par Michel Legrand 

  2. La chanson d’Angela – interprété par Anna Karina, composé par Michel Legrand 

  3. Chanson de Lola – Jacqueline Danno (film Lola – Jacques Demy)

  4. Sans toi – interprété par Corinne Marchand , composé par Michel Legrand

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.