Il existe un endroit, en direct, dans la baie de Saint-Malo, à l'occasion du Festival des Etonnants voyageurs, du 7 au 9 juin 2014.

Festival Etonnants voyageurs à Saint-Malo, du 7 au 9 juin 2014
Festival Etonnants voyageurs à Saint-Malo, du 7 au 9 juin 2014 © Radio France / Festival Etonnants voyageurs

Aujourd'hui en direct du Festival des Etonnants Voyageurs nous plongeons dans la somptueuse baie de Saint-Malo à l'aide d'une série d'évocations de cet endroit si fascinant qui structure et façonne la ville corsaire et lui donne tout son cachet. En effet, c'est de son port que jadis et jusqu'au début des années 90 les "terre neuvas" ces marins malouins, s'embarquaient pour pêcher la morue dans les eaux lointaine de Terre Neuve ...Une aventure que retrace dans son livre l'un de nos invités le libraire Loïc Josse. (Terre Neuves / ed. Glénat)

C'est dans cette baie que s'échouèrent nombre de frégates corsaires comme les deux épaves de la Natière découvertes en 1999 par l'Association pour la Recherche et le Developpement de l'Archeologie Maritime (l'ADRAMAR) dont nous nous recevons l'une de ses archéologues, Anne Hoyau ainsi que le patron de l'archéologie sous-marine française Michel L'Hour. Plus de 3 .000 pièces du site de la Natière ont été ramenées à la surface, restaurées et seront peut être un jour présentées au public. Peut-être....Ce travail de conservation est dans les mains de Jean- Philippe Roze du musée de Saint Malo.

C'est aussi cette baie que défendit et protégea le génial Vauban en y faisant construire une série de places fortes dont le Fort du petit Bé aujourd'hui restauré et "ressuscité" par le passionné amateur de patrimoine Alain-Etienne Marcel qui nous le fera visiter.

Evénement(s) lié(s)

Étonnants Voyageurs

Projection du film : Le secret du trésor de Bassas Da India de Karel Prokop au Festival des Etonnants voyageurs à Saint Malo

Les liens

Le site de l'ADRAMAR

Le site de l'exposition "Terre-Neuve / Terre-Neuvas"

Le site de la DRASSM

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.