A l'occasion du 4e Congrès des écrivains de la Caraïbe, Alexandre Héraud a rencontré l'écrivain Ernest Pépin dans sa villa "Marie Soleil".

Ernest Pépin
Ernest Pépin © Radio France

Figure de proue de la créolité, Ernest Pépin marque la littérature caribéenne par sa façon moderne d'aborder cette identité issue de multiples cultures. Ernest Pépin commence par enseigner le français avant de mettre au service de la critique sa grande culture littéraire. Sort de sa plume sa conception de la créolité qui, pour lui, ne doit pas se replier sur elle-même. Au contraire, elle doit s'ouvrir et assumer les origines qui l'ont construite. Son premier recueil de poésie, Au verso du silence, est publié en 1984. Mais c'est six ans plus tard qu'il est reconnu, grâce à L’homme au bâton, roman tragi-comique dans lequel Ernest Pépin traite avec humour du folklore antillais. En 2006, dans L’envers du décor, il détruit le cliché de cette Guadeloupe de carte postale où rhum, insouciance et boubous masquent une réalité bien plus sombre.Ernest Pépin concourait pour le Grand Prix Littéraire de l’Association des Ecrivains de la Caraïbe avec Le Griot de la peinture . Le prix a été attribué à Simone et André Schwarz-Bart, lauréats du avec L'Ancêtre en solitude

Le Griot de la peinture

Le griot de la peinture
Le griot de la peinture © Radio France

Plongée onirique dans l'œuvre du peintre Basquiat, auteur rebel et de génie des années 1980. Basquiat est non seulement un artiste génial mais aussi une énigme primitive de l’art des années 1980. Né le 22 décembre 1960 à Park Slope dans le quartier new-yorkais de Brooklyn il va mourir d’une overdose le 12 Août 1988 après une vie fulgurante et en tout point mythique. Un tel parcours méritait un roman atypique. Comment évoquer des origines multiples, haïtiennes et portoricaines, brassée par le monde américain sans comprendre que c’est à une réécriture de la peinture qu’il se livre à partir de graffitis insolites et pourtant lucides. C’est pourquoi l’auteur Ernest Pépin a choisi une forme qui s’apparente au roman biographique. En clair, il nous propose une poétique inspirée par la vie et l’œuvre de Basquiat. On y retrouve l’explosion d’un talent qui n’oublia jamais sa négritude. A preuve ses nombreux hommages aux artistes et sportifs afro-américains allant du jazz à la boxe. Cependant, il y eut ses multiples amitiés dont la plus célèbre concerne Andy Warhol et également ses amours turbulentes.

Ernest Pépin a su se hisser au niveau de la rébellion de Basquiat.. Il nous livre un roman surprenant qui entre avec éclat dans l’univers complexe du génie comme s’il voulait l’habiter de l’intérieur en toute intimité.. C’est incontestablement un tour de force réussi que cette épopée tragique qui traverse une vie, une œuvre et un destin artistique éblouissant telle une énigme primitive.

Ernest Pépin
Ernest Pépin © Radio France
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.