François Missen nous reçoit à Marseille pour évoquer son parcours de journaliste, le seul à avoir été auréolé du prix Albert Londres en 1974 et du prix Pulitzer (en collectif), pour sa couverture du démantèlement de la « French Connection » à Marseille (vous pouvez voir le reportage ici).

François Missen
François Missen © Radio France / Alexandre Héraud

La « french » est le terme employé pour désigner l’ensemble des acteurs impliqués dans un trafic d’héroïne d’envergure internationale, entre le sud de la France et les Etats-Unis. Suite à plusieurs années d'enquête, le réseau fut démantelé dans les années 1970 par les forces spéciales américaines et françaises. Un film avec Jean Dujardin en vedette sortira le 3 décembre sur nos écrans, ajoutant à la légende dont Hollywood s’était par deux fois déjà emparé. Cette affaire, François Missen en est le plus grand connaisseur. Elle est devenue Sa French ! Après lui avoir consacré plusieurs livres, il publie son dernier en 2013, baptisé Marseille Connection, dans lequel il explique comment la deuxième ville de France était devenue un marché de la drogue à ciel ouvert à cause du laxisme des autorités françaises.

Quarante ans plus tard, le prix Albert Londres vient de récompenser le jeune localier de la marseillaise Philippe Pujol , pour sa couverture du trafic de drogue dans les quartiers Nord de la cité phocéenne. Une série baptisée «Marseille, quartier shit » et qui sera publiée le 6 novembre sous le titre «French Déconnection » (Robert Laffont) … La tentation était donc grande de faire se rencontrer les deux journalistes.

Bande-annonce du film La French (en salles le 3 décembre)

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.