Notre vigie du jour dirige le bureau français de Human Rights Watch. Sans doute l’une des plus actives et importantes associations de défense des droits humains à l’échelle du globe. Elle s’intéresse à tout ce qui nous concerne sans qu’on le sache, souvent avant tout le monde. Depuis 2013, elle coordonne une campagne mondiale visant à créer un débat démocratique autour de l’usage militaire des robots tueurs. Mine de rien d’ici 2 à 10 ans, les grandes puissances comme les États-Unis annoncent qu’ils vont remplacer une part importante de leurs soldats humains par des robots pouvant tuer et qui seront peut-être demain entièrement autonomes. Ce qui soulève de nombreuses questions en terme de responsabilité face aux crimes de guerre. Et nous promet un monde de conflits inépuisables, toujours plus disproportionnés. Mais la guerre des robots et de ceux qui les fabriquent n’est pas encore gagnée. Tant que des humains poseront à temps les questions qui fâchent.

(Photo en page d'accueil : © YOAN VALAT/epa/Corbis)

Jean-Marie Fardeau au micro de Caroline Fourest
Jean-Marie Fardeau au micro de Caroline Fourest © Radio France
Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.