William Spindler
William Spindler ©

Notre invité du jour, William Spindler, est sur tous les fronts. Au Mali, en Syrie, en Birmanie, en Palestine… Partout où les hommes menacent d’autres hommes et les poussent à fuir vers un autre pays, un autre monde, où ils vivent moins bien, parfois dans des camps mais où ils restent en vie. Il faut des voix pour dénoncer ces chasses à l’homme. William Spindler est l’une de celle-là. Il est l’un des porte-paroles du Haut Commissaire aux réfugiés des Nations-Unies. C’est par lui qu’il parle en français. Et pourtant, William Spindler est né au Guatemala. Il a d’abord été poète et journaliste, en anglais et en espagnol, avant de vivre à Paris et de représenter le HCR. L’une des plus grosses institutions humanitaires au monde. Créé après la seconde guerre mondiale sous l’égide des Nations-Unies, forte d’une équipe de plus de 6000 membres à travers 110 pays, le Haut comité tend les bras, offre un toit et donnent des vivres, et bien plus, à plus de 10 millions de réfugiés dans le monde… 10 millions d’aventuriers malgré eux. Des hommes, de femmes, parfois en famille, dont le chaos dit tout sur la fureur de notre planète et de notre époque, mais aussi sur les solidarités dont elle capable…

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.