Notre législateur du jour, Dominique Raimbourg, est le rapporteur — et même dit-on le démineur — de l’une des réformes judiciaires les plus importantes depuis 1958. Abrogation des peines planchers, création d’une contrainte pénale, incitation à des peines alternatives à la prison… Malgré les tensions au sein du gouvernement sur ce texte, l’hostilité déclarée et très vive de l’opposition, le texte est bel et bien sur le bureau de la Commission paritaire chargée d’harmoniser les amendements des députés et des sénateurs. Et si cette réforme est finalement promulguée, ce sera sans doute — avec le vote du mariage pour tous — l’une des réformes les plus authentiquement à gauche du président Hollande, portée avec entêtement par sa ministre de la justice : Christiane Taubira. Est-elle pour autant laxiste ou simplement pragmatique ? Nous allons en discuter avec l’homme qui en connaît toutes les coulisses. Avocat de formation, député. On le dit modeste et poli, très compétent et très sérieux. Il se murmure aussi, et c’est plus inattendu, qu’il a eu pour père un saltimbanque nommé Bourvil…

Dominique Raimbourg en studio avec Caroline Fourest
Dominique Raimbourg en studio avec Caroline Fourest © Radio France
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.