Notre surdoué polymorphe du jour, Jacques Attali séduit autant qu’il agace. Comme tous ceux qui ont tant de cordes à leur arc. Professeur, haut fonctionnaire, économiste, éditorialiste à l’Express, et auteur prolixe. Il a signé plus de cinquante livres (essais, romans ou pièce de théâtre) qui se vendent à des millions d’exemplaires, et sont traduit dans plus de vingt langues. Mais il est aussi célèbre pour ces conseils….

Le Président de la République François Mitterrand de 1981 à 1991. Un ancien Secrétaire Général des Nations Unies sur les risques de prolifération nucléaire. Ou encore Nicolas Sarkozy, qui lui a confié la présidence d’une commission sur comment libérer la Croissance française en 2007.

Le Magazine Foreign Policy l’a classé parmi les 100 intellectuels les plus importants au monde.

A ses temps perdus, il dirige un orchestre, joue du piano et préside des jurys littéraire. Comme le Prix Procope des lumières qui récompense chaque année un essai digne de l’esprit critique des Lumières.

Nous allons parler de ces mille vies et casquettes, menées montre en main. De son goût pour l’économie mondiale et même de ses rêves de gouvernance mondiale. Mais aussi de son soutien à la micro-finance à travers Planète finance. La plus importante institution mondiale de soutien au micro-crédit : plus de 10 000 institutions à travers à 88 pays, dont la France et ses banlieues. C’est dire si on a mille choses à aborder et si on va, comme lui, surveiller la montre.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.