Notre exploratrice du jour, Alexandra Ter Halle, est chimiste et cherche en eaux troubles. Plus exactement dans les gyres. D’immenses tourbillons de courants marins qui drainent nos déchets plastiques. Dans le Pacifique ou dans l’Atlantique Nord. Jusqu’à former des plaques pouvant atteindre 6 fois la taille de la France et 30 mètres de profondeur. Loin des yeux et donc de l’opinion publique. Sauf depuis que des chercheurs et des navigateurs organisent des explorations médiatisées et filmées pour alerter sur ce qu’ils appellent le 7e continent. Un continent de la honte qu’il faudra des siècles pour dissoudre.

Les liens

Expédition 7e Continent

Les invités
Les références
L'équipe
(ré)écouter Ils changent le monde Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.