Notre résistant du jour, Refat Tchoubarov, est l’un des leaders de la communauté Tatar de Crimée. Mélange de peuples des steppes allant de la Volga à la Mer Noire. Leur nom est associé aux grandes conquêtes du royaume Mongol et à Genghis Khan. Longtemps chamanes, ils ont embrassé l’Islam sunnite au XVe siècle. Craints et redoutés pour leurs incursions dévastatrices en Ukraine, en Pologne ou en Russie, ils ont connu l’enfer sous Staline. Des déportations massives et le travail forcé… Ils pensaient avoir enfin la paix. C’était sans compter sur Vladmir Poutine qui a prétexté le sursaut démocratique de Maïdan pour organiser un référendum et annexer ce petit territoire stratégique au sud de l’Ukraine. Refat Tchoubarov, qui préside l'assemblée représentant 300.000 Tatars de Crimée, l'a vécu aux premières loges. Imposant et grave. Nous l’avons rencontré quelques jours avant les cérémonies du débarquement. Lors d’un très court séjour à Paris, où il est venu pour tenter de sensibiliser les grands de ce monde au sort des siens…

La traduction de Refat Tchoubarov est de Irina Dmytrychyn

Refat Chubarov et Caroline Fourest
Refat Chubarov et Caroline Fourest © radio-france
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.