Jean-Louis Beffa est un homme sérieux. Très sérieux même. Diplomé de l’Ecole polytechnique et de l’Ecole nationale supérieure des Mines. Il a aussi fait Sciences-Po. Mais il a surtout de l’expérience. Celle d’un vrai capitaine d’industrie. Comme il en reste peu. Entré en 1974 à Saint Gobain, il en deviendra son directeur moins de dix ans plus tard, puis son PDG en 1982. Il a eu à gérer la nationalisation des premières années Mitterrand. Il a aussi réfléchi à la comment relancer la politique industrielle sous Jacques Chirac. Et il n’a pas tellement été écouté sous Nicolas Sarkozy. Pourtant, des idées, il en a. Qu’il expose dans un livre intitulé « La France Doit choisir ». Choisir son modèle de développement économique. Plutôt anglo-saxon et libéral-financier, comme ce fût trop le cas ces dernières années, ou se réorienter vers le model commercial-industriel à l’allemande. Son choix, a lui, est fait. Il nous an parle au septième étage de la banque de conseil Lazard. Un sommet du conseil financier, où l’on réfléchit aussi à revoir l’industrie de plus près…

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.