E. Macron vient de reconnaître que le nationaliste algérien Ali Boumendjel ne s'était pas suicidé pendant la bataille d’Alger mais qu’il avait été torturé et défenestré déclarant : « Ses petits-enfants doivent pouvoir vivre leur destin loin des deux ornières de l’amnésie et du ressentiment ». Du Ricoeur dans le texte.

Le philosophe Paul Ricoeur chez lui à Chatenay-Malabry en 1990
Le philosophe Paul Ricoeur chez lui à Chatenay-Malabry en 1990 © AFP / ULF ANDERSEN / Aurimages

Naissance : 1913. Sa mère meurt la même année. Son père pendant la Première Guerre. Sa tante Adèle qui l'a élevé disparaît elle aussi très tôt. La pensée de Ricoeur choisira le plus souvent possible de tourner le dos au malheur.

Etudes : D'abord à Rennes. Il bénéficie du statut de pupille de la nation. Préparation de l'agrégation de philo à la Sorbonne. Il est reçu en 1935.

Mariage : 1935 avec Simone Lejas. 5 enfants. Le suicide de l'un deux, Olivier, sera un drame.

Premières publications : Des articles dans la mouvance du protestantisme, auquel il restera toujours fidèle. Il se départira en revanche de son pacifisme de cette époque.

1940-1945 : Prisonnier de guerre dans un oflag de Poméranie qu'il contribuera à transformer en petite université. Il y prépare sa traduction de Husserl et sa thèse sur la volonté.

La rencontre avec la revue "Esprit" : Fondée par Emmanuel Mounier en 1932, elle offre l'hospitalité à Ricoeur à partir de 1948. En 1956 il viendra habiter la communauté d'Esprit aux Murs Blancs à Châtenay-Malabry.

Postes universitaires : Strasbourg, Sorbonne, Nanterre, Chicago. Avec toujours la recherche du dialogue avec les étudiants qui tourna mal un moment cependant en 1969.

Œuvres : Le conflit de l'interprétation, Temps et récit. Et surtout le dernier La mémoire, l'histoire, l'oubli dont l'assistant de rédaction fut le jeune Emmanuel Macron

Disparition : En 2005, vaillant survivant aux Murs blancs de la communauté d'Esprit.

Paul Ricoeur
Paul Ricoeur © AFP
Les invités
  • Léa DomenachAutrice et réalisatrice
  • Olivier AbelProfesseur de philosophie et d'éthique à la faculté de théologie protestante de Montpellier
L'équipe