Subrahmanyam a fait des études en Inde et enseigne actuellement à Yale et au Collège de France. Fort de sa pratique d’une douzaine de langues, il travaille dans quantité de dépôts d’archives. Il en revient à chaque fois persuadé que l’histoire du monde doit se faire par le récit de toutes les connexions qui s’y opèrent

Sanjay Subrahmanyam
Sanjay Subrahmanyam © Radio France / MB

Prénom : Sanjay

Nom : Subrahmanyam

Né : Le 21 mai 1961 à New Delhi

Famille :  Des brahmanes de la haute administration, à l'époque britannique et  tout aussi bien après l'indépendance. Son frère dont il ne partage pas  les points de vue est actuellement ministre des Affaires étrangères de  l'Inde

Etudes : Delhi School of economics

Langues  : Une bonne douzaine, dans leur état actuel mais aussi dans leurs états  anciens, ce qui lui permet de croiser les archives de l'Europe comme de  l'Inde

Postes  d'enseignement : Oxford, l'Ecole des Hautes études en sciences  sociales... Elu au Collège de France en 2013 à la chaire d'histoire  globale, il tient à garder son enseignement à l'UCLA

Œuvres :  Parmi ses livres traduits en français, les plus connus sont consacrés à  Vasco de Gama et à l'empire portugais d'Asie.  Ses personnages préférés  sont les marchands, les interprètes, les diplomates, les espions - ce  qui est souvent un peu la même chose comme on le sait à Intelligence  Service. Dans l'histoire globale, il pratique celle des connecteurs

Sanjay Subrahmanyam au Collège de France

Ouvrages de Sanjay Subrahmanyam :

  • L'Empire portugais d'Asie, 1500-1700 : histoire politique et économique Éditions Maisonneuve  & Larose
  • Vasco de Gama : légende et tribulations du vice-roi des Indes Alma Éditeur
  • Comment être un étranger Alma Éditeur
  • Aux origines de l'histoire globale : leçon inaugurale du Collège de France Fayard
  • Leçons indiennes : itinéraires d'un historien (Delhi, Lisbonne, Paris, Los Angeles) Alma Éditeur
  • L'éléphant, le canon et le pinceau : Histoires connectées des cours d'Europe et d'Asie. 1500-1750 Alma Éditeur
  • Faut-il universaliser l’histoire ? Entre dérives nationalistes et identitaires CNRS Editions

Autres :

L'équipe