Au XIIème siècle, Averroès a établi la philosophie grecque dans l’Espagne musulmane et les universités de langue latine l’ont traduit d’abondance. La rationalité européenne telle qu’elle s’est constituée doit beaucoup à cette figure arabe qui appartient aussi à l’histoire de la rationalité mondiale.

Statue d'Averroès à Cordoue en Espagne
Statue d'Averroès à Cordoue en Espagne © Getty / Education Images

Nom : En arabe, Ibn Rushd. Fils de la droiture. L'écrivain Salman Rushdie ne porte pas par hasard ce nom que dans Le monde latin on transcrit en... Averroès.

Naissance : 1126 en Al Andalus, le califat qui réunissait les domaines musulmans du Sud de l'Espagne et de l'Afrique du Nord et qui passera, quand Averroès aura atteint la vingtaine, entre les mains des Almohades.

Carrière : Celle d'un fils d'excellente famille formé à exercer les fonctions de médecin du calife et, pour le droit, celles de cadi à Cordoue et Séville.

Œuvre : Celle, considérable, d'un pionnier de la philosophie commentateur infatigable du corpus d’Aristote qu'il révèle dans sa grandeur et auteur aussi d'ouvrages qui lui sont totalement propres. Ainsi le Discours décisif, le dévoilement des méthodes de démonstration des dogmes de la religion musulmane. Le philosophe se veut homme de la preuve.

Disgrace ? Le mot a-t-il ici un sens ? Son rôle tenait à son génie et non à la grâce du souverain. Il n'empêche. En 1195, celui-ci condamne ses œuvres et l'envoie en exil à Marrakech.

Sa mort : 1198. Mais il avait déjà opéré son retour. Son effacement relatif dans le monde musulman sera surtout la conséquence de la chute rapide d'Al Andalus sous les coups de la Reconquista.

Postérité : Inestimable. En deux générations, sa pensée submerge les universités occidentales qui naissent au XIIIème siècle. Les autorités catholiques le condamnent à leur tour dans les années 1270. Et, avec lui, les averroïstes mais il est la pièce centrale du dispositif intellectuel qui a permis à la pensée européenne de se construire. Le père spirituel de l'Europe, dira un de ses grands spécialistes, Alain de Libera.

Ouvrages d'Averroès :

  • L’Islam et la raison. Anthologie (traduction Marc Geoffroy) Flammarion
  • L’Intelligence et la pensée. Grand Commentaire sur le De Anima (livre III) (traduction Alain de Libera) Flammarion
  • Discours décisif (traduction Marc Geoffroy) Flammarion

Autres ouvrages : 

  • Jean-Baptiste Brenet Je fantasme - Averroès et l'espace potentiel Verdier
  • Jean-Baptiste Brenet Averroès l’inquiétant Les Belles Lettres
  • Ali Benmakhlouf Averroès Perrin
  • Dominique Urvoy Averroès : Les ambitions d'un intellectuel musulman Flammarion
  • Thomas d'Aquin Contre Averroès Flammarion
  • Ernest Renan Averroès et l’averroïsme Maisonneuve & Larose
Les invités
  • Jean-Baptiste BrenetProfesseur des Universités en philosophie arabe à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Ali BenmakhloufPhilosophe, professeur de philosophie à l'Université de Paris-Est
L'équipe