Jean-Pierre Raffarin
Jean-Pierre Raffarin © radio-france / Delphine Goldsztejn/Le Parisien/PhotoPQR

Invité du 7/9, Jean-Pierre Raffarin répond aux questions des auditeurs dans Interactiv'. La relation franco-allemande doit "être affirmé comme élément clé du pays" selon l'ancien Premier Ministre qui estime qu'il "n'y pas de sauvetage de la zone euro sans solidarité européenne et sans une très grande proximité entre la France et l'Allemagne". Il reste critique envers le PS selon lui "obsédé par les clivages politiques" : "Il aurait été plus adroit de d'abord trouver un accord avec Angela Merkel puis d'aller voir les socialistes allemands".

Sur le plan financier, il s'est notamment déclaré contre la séparation entre les banques d'affaire et celles de dépôt car cela pourrait être "dangereux" : "la rémunération des banques se fait souvent par leurs actions économiques dans les entreprises. Si on sépare les deux, on risque d'avoir des banques de dépôt qui auront une rentabilité trop faible".

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.