Arnaud Montebourg a été ministre de F.Hollande et fait partie des sept candidats à la primaire de la Belle alliance populaire. Il est l'invité de Patrick Cohen.

Arnaud Montebourg
Arnaud Montebourg © Maxppp / ARNAUD DUMONTIER

Si Arnaud Montebourg estime s'être démarqué dans ce début de campagne, et notamment lors du deuxième débat précédant la primaire de gauche, c'est dans sa vision "très volontariste" , qui défend la relance économique et écologique :

Sur la défense de la pluralité des médias

"Les quelques personnes très riches achètent des médias, les concentrent et finalement unifient la pensée dominante, le miroir dans lequel la France peut se regarder, complètement univoque : ce qu"on appelle la pensée unique".

Sur les paradis fiscaux

"Il y a une proposition de l'économiste Gabriel Zucman, pour les droits de douane électronique, pour une tracabilité intégrale : on peut prendre techniquement des mesures de taxation à l'égard des paradis fiscaux, j'y suis favorable. Évidemment, on va se brouiller avec le Luxembourg, les îles anglo-normandes...".

Des mesures pour l'artisanat et les petites entreprises

"Les propositions que je formule réunit les différentes gauches : entrepreneuriale, sociale et du travail, la gauche morale et des valeurs".

J'ai un programme très important pour aider l'artisanat, les TPE, ces nouvelles formes de salariat et d'indépendance.

Le "candidat du travail et des salaires"

"Je défend un changement de système politique la VIe République, je veux faire entrer les citoyens dans le système des décisions , et organiser la mise en jeu de la responsabilité gouvernementale, avec contrôle des décisions de l'éxecutif, avec des citoyens tirés au sort. C'est un changement considérable de la philosophie du système, aujourd'hui monarchique où un homme seul peut faire ce qu'il veut, y compris au mépris de ses propres engagements".

"La directive du travailleur détaché est un pur scandale, il faut suspendre cette directive européenne".

Je reprend le drapeau tombé dans la poussière du discours du Bourget (Arnaud Montebourg, sur l'Europe)

Sur Emmanuel Macron

"Je n'arrive pas à savoir qui est Emmanuel Macron puisque nous n'avons toujours pas d'éléments, il rend hommage à Philippe De Villiers au Puy du Fou, à Valéry Giscard d'Estaing à Chanonat, et à Mitterrand à Nevers : essayez de comprendre quelque chose. Moi j'ai besoin de propositions claires. Il veut faire la révolution, je n'ai toujours compris laquelle."

►►►REVOIR | Arnaud Montebourg répond aux questions des auditeurs de France Inter :

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.