[scald=9031:sdl_editor_representation]Interception vous emmène ce dimanche dans un petit village de Calabre en Italie. Un bourg médiéval à flanc de coteau, déserté par les jeunes à la recherche d’un travail. En 1998, une barque de clandestins kurdes échoue sur la plage. Solidaires, les habitants les accueillent chez eux et les dépannent, le temps d’accomplir des formalités administratives. Une idée germe : Riace terre d’émigration devient terre d’immigration. En échange d’un logement et de quoi vivre, les réfugiés et leurs familles se fixent sur place pour quelques mois ou quelques années. A l’école du village, ils apprennent l’italien et se forment aux traditions locales. Grâce au savoir faire des vieux et cette main d’œuvre immigrée, le village relance les activités d’autrefois et revit : huile d’olive, huile de citron, tissage, céramique, bergerie. La cité se lance aussi dans le commerce équitable et le tourisme solidaire. C’est un reportage d’ Eric Valmir et Didier Sudres pour la prise de son. ### liens

Le site de la RAI

« Immigrati citadini », un programme spécifique sur l’immigration en Italie et sur l’accueil des étrangers.### Città Futura

Le site de l’association Città futura###

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.