U n dégagement de gaz mercaptan dans l’usine Lubrizol de Rouen en janvier dernier, l’explosion d’une usine d’engrais qui a fait 14 morts au Texas il y a un mois et demi, ou l’explosion de wagons transportant des produits chimiques dangereux qui a obligé à évacuer tout un quartier de la ville de Gand, en Belgique, début mai, régulièrement des accidents ou incidents rappellent une évidence : vivre à proximité d’usines où sont utilisés des produits dangereux n’est pas toujours sans risques.

Pour limiter et prévenir les dangers, ces établissements sont soumis depuis 1982 en Europe à la directive « Seveso », du nom de la commune italienne où se produisit une fuite de dioxine en 1976. Il y a aujourd’hui en France plus de 600 sites classés « Seveso seuil haut » -le seuil le plus élevé- et 100.000 personnes environ qui vivent à côté de ces usines.

Scierie Arcelor Mittal, Seveso, Dunkerque
Scierie Arcelor Mittal, Seveso, Dunkerque © Lionel Thompson

Après l’explosion de l’usine AZF à Toulouse en 2001, la plus grave catastrophe industrielle en France à ce jour, qui a fait 31 morts et 2500 blessés, Roselyne Bachelot, alors ministre de l’Environnement, a fait voter en juillet 2003 une loi pour renforcer la protection des riverains. Mais 10 ans après le vote de cette loi, la majorité des habitants concernés attendent toujours l’application de l’une des principales mesures de la loi : la mise en place de Plans de Prévention des Risques Technologiques (PPRT), qui doivent conduire à d’éventuelles expropriations ou à des travaux de renforcement des habitations.

Usine Polimérie EUROPA, Dunkerque
Usine Polimérie EUROPA, Dunkerque © Lionel Thompson

L’usine , ma voisine

Un reportage de Lionel Thompson

Prise de son Jean-Pierre Pernel

en vidéo

INA - Italie : le gaz de Seveso

Italie : le gaz de Seveso - réaction suisse
Italie : le gaz de Seveso - réaction suisse © INA

Evacuation du village italien de Seveso atteint par un nuage de gaz toxique (défoliant) s'étant échappé de l'usine Icmesa

La Chaîne Parlementaire - L’Écho des Lois : Risques industriels - une bombe à retardement

LCP - L'écho des lois
LCP - L'écho des lois © LCP

E n 2003, encore traumatisée par la catastrophe de l’usine AZF, la France adoptait la loi Bachelot sur les risques industriels. Cette loi prévoit notamment la mise en place de Plans de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) appliqués autour des sites industriels à risques.

Les liens

Cartographie des installations à risques Sur le site de l’Association nationale des communes pour la maîtrise des risques technologiques majeurs. A consulter aussi, la typologie des risques, la réglementation et la présentation des politiques publiques.

Portail du gouvernement : Directive Seveso 3 pour une prévention des risques industriels majeurs

Les établissements classés SEVESO en France Le 24 juin 1982 la directive dite SEVESO demande aux Etats et aux entreprises d’identifier les risques associés à certaines activités industrielles dangereuses et de prendre les mesures nécessaires pour y faire face.

Association Respire La Rochelle Rassemblement d’ Eco-citoyen pour Sensibiliser Protéger et Inciter au Respect de leur Environnement

Plans de prévention des risques technologiques (PPRT) Sur le site de l’Inspection des installations classées, chargée de contrôler le respect de la législation par les établissements industriels et agricoles.

Seveso 3, selon l'Union des Industries chimiques Adaptation des textes réglementaires français à l’entrée en vigueur du règlement CLP et de la directive SEVESO III

Usines Seveso à risque ? Article sur Libération.fr «Les vrais risques sont pour les riverains des usines Seveso»

L'après AZF : Dossier de France Nature Environnement

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.