A la création du festival d'Avignon, Jean Vilar souhaitait que ce rendez-vous soit populaire, ouvert à tous et notamment à la jeunesse. Est-ce encore le cas aujourd’hui ?

Thierry Thieu Niang avec des jeunes danseurs - Festival d'Avignon 2016
Thierry Thieu Niang avec des jeunes danseurs - Festival d'Avignon 2016 © Radio France / Stéphane Capron

Depuis 70 ans, le nom d’un homme est lié à celui d’une ville : Jean Vilar et Avignon. Destins à tout jamais mêlés que ceux de l’homme de culture et du festival qu’il a créé et qui depuis fait rayonner chaque été la cité des Papes.

Ce mercredi 6 juillet, la 70ème édition de ce rendez-vous artistique incontournable va débuter. La fréquentation de cette paisible ville de 90 000 habitants va exploser durant les 3 semaines dédiées au théâtre et à la danse. Lors de la première édition, Jean Vilar n’avait pu programmer que sept petits jours d’art dramatique. Depuis, le festival d’Avignon est l’un des plus grands rendez-vous de théâtre dans le monde. Son succès s’est construit en deux actes : la programmation officielle puis le OFF (crée en 1966), véritable marque de fabrique du festival. Cette année, il va falloir faire le choix entre -soyons très précis- 1 416 spectacles dans ce festival parallèle.

A la création de ce temps fort de l’été, Jean Vilar souhaitait que ce rendez-vous soit populaire, ouvert à tous et notamment à la jeunesse. Est-ce encore le cas aujourd’hui ? La volonté du fondateur a-t-elle été détournée au profit d’un élitisme qui colle à la peau -à tort ou à raison- au théâtre ? Pour répondre à ces questions, Stéphane Capron et Pierre Quintard ont rencontré la jeunesse des quartiers d'Avignon ainsi que des artistes. Deux univers qui ne se rencontrent pas d’ordinaire alors qu’ils cohabitent dans la même ville. Deux milieux que tout oppose. Sauf quand ils ont l’occasion d’échanger.

Reportage : Stéphane Capron. Emission présentée par Vanessa Descouraux

Prise de son : Pierre Quintard. Mixage : Jean-Louis Deloncle.

Réalisation Anne Lhioreau, assistée de Stéphane Cosme et Zohra Bensmaïli.

ET AUSSI | Découvrez Jean Vilar, l'artisan du théâtre

Le site de la Fédération d’Associations de Théâtre Populaire

Sur le site du Carnet de recherches du Comité d’histoire du ministère de la culture et de la communication sur les politiques, les institutions et les pratiques culturelles, séminaire de Marion Denizot, « Retour sur l’histoire du théâtre populaire », juin 2016

Sur le site de la CNFR, article de Vincent Siano, fondateur du TRAC, 1989, « Théâtre et éducation populaire »

Sur le site « Mondes francophones », article de Selim Lander, « Un théâtre populaire aujourd’hui », octobre 2012

Sur le site de Cairn, article de Micheline B. Servin, « Le théâtre populaire existe ! », 2006

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.