C onnaissez-vous une République dont le Président nomme les évêques par décret, un Etat qui rémunère les prêtres comme des fonctionnaires, un pays laïc qui rend obligatoire l’enseignement des religions à l’école publique ?

Strasbourg-Lycée international des pontonniers-
Strasbourg-Lycée international des pontonniers- © Radio France /

Ce pays, c’est la France ; pas la totalité du territoire métropolitain, évidemment. Seulement l’Alsace et la Moselle.

Depuis la Révolution, Alsace et Moselle ont tour-à-tour été françaises, allemandes, françaises, allemandes, françaises…

Ce passé tourmenté a façonné un héritage composite dont le Concordat est la pièce maîtresse.

Les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle sont bien laïcs « à la française » ; cela ne les empêche pas de faire entrer Dieu à la communale « à l’allemande » .

Bref, ici la séparation des Eglises et de l’Etat n’a pas cours : c’est un caprice de l’histoire.

De temps en temps, des voix s’élèvent du cénacle républicain pour déplorer cet état de fait, pour exiger que les lois de la France s’appliquent à tout le territoire national, pour obtenir que la bible et les évangiles ne rejoignent plus les livres de mathématiques et de grammaire dans les sacs et les cartables des élèves de l’école laïque.

Les liens

Le Concordat 8 avril 1802 : Concordat et paix religieuses en France

Le régime concordataire Synthèse de Nicolas Senèze publiée dans le journal La Croix le 9 juin 2007. Sur un site consacré à la commune alsacienne de Steinbach.

Alsace-Moselle : le Concordat en 10 dates-clés Sur le site de l’hebdomadaire Pèlerin magazine (17 février 2012).

Le Concordat du 26 messidor an IX (15 juillet 1801) Signé entre le gouvernement français et le Pape Pie VII, il ne concerne que l’Eglise catholique. Sur un site personnel dédié à Napoléon Ier.

Loi du 18 germinal an X (8 avril 1802) Elle fait entrer le Concordat de 1801 dans la loi française et élargit le régime concordataire aux cultes protestants. Des décrets relatifs au culte israélite complèteront le dispositif en mars 1808. Dans la base de données Legirel de législation des États de l'Union européenne concernant les activités religieuses et l'organisation des cultes.

Loi du 9 décembre 1905 relative à la séparation des Eglises et de l’Etat Chronologie des relations Eglises Etat, rapport du député Aristide Briand, débats parlementaires et texte de loi. Dossier sur le site de l’Assemblée nationale.

Défense et promotion de la laïcité Proposition 46 du programme présidentiel de François Hollande.

« Tous les Alsaciens ne sont pas favorables au Concordat » Interview de l’historien Alfred Wahl, signataire de Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïques et contre le Concordat, tribune d’universitaires alsaciens parue le 17 février 2012 dans le Monde. Propos recueillis par Myriam Niss sur Rue89 Strasbourg (9 avril 2012).

Hollande, 1905 et Concordat : quelle laïcité pour le candidat socialiste ?

Roland Ries: Pourquoi je suis alsacien, laïc et pour le Concordat...

"Pourquoi nous sommes alsaciens, laïques et contre le Concordat".

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.