C’est un petit mot hébreu qui signifie « la montée » ou « l’ascension ». On l’entend de plus en plus souvent, y compris en France, notamment depuis les attentats contre Charlie Hebdo et Le supermarché Casher de la Porte de Vincennes.

L'Alyah ce sont aussi des livres
L'Alyah ce sont aussi des livres © Radio France / Nicolas Mathias

L’Alyah caractérise la décision d’un juif d’aller s’installer en Israël.

Depuis la « loi du retour » votée par le tout jeune Etat hébreu en 1950, toute personne qui peut prouver sa judéité, ou la présence de juifs dans son ascendance peut devenir citoyen de l’Etat d’Israël.

C’est un droit. Il est assorti de nombreuses aides matérielles à l’installation.

Depuis quelques années, le nombre de candidats à l’Alyah ne cesse de croître en France: ils étaient moins de 2000 par an entre 2008 et 2011.

Il pourrait bien dépasser les 10 000 cette année.

Si l’Alyah a été longtemps motivé par un élan spirituel, philosophique ou par une attirance vers un pays jeune et réputé dynamique, la peur en est devenue aujourd’hui un moteur important.

Ces départs ne constituent pas seulement des mouvements démographiques. Ils sont aussi un miroir tourné vers notre société.

Une société où des juifs, aujourd’hui, ont peur. Simplement parce qu’ils sont juifs.

Un reportage signé Sébastien Laugénie, prise de son Nicolas Mathias

Une émission présentée par Pascal Dervieux

Réalisation Anne Lhioreau avec le concours de Stéphane Cosme

Les liens

l'Agence juive pour Israël L'Alyah ou immigration en Israël se fait selon des formalités très précises. Cette procédure doit impérativement être suivie pour obtenir la citoyenneté israélienne.

La tentation d'Israël La valise est prête. Dans quelques semaines, Fabrice, Estelle et leurs quatre enfants feront leur alyah le terme hébreu qui s'applique à l'émigration en Terre promise. En France, la communauté juive compte quelque 500 000 personnes. Si les départs pour Israël ont toujours existé, leur nombre a augmenté depuis les attentats de janvier à Paris; 10 000 sont prévus cette année. Trois fois plus qu'en 2013.

« Alyah » : dix questions sur le « retour » des juifs en Israël « Vous avez remarqué ? En hébreu, le mot Charlie est une anagramme du mot Israël. Ce n’est pas un hasard... » Croisées dans la manifestation de dimanche, plusieurs personnes de confession juive faisaient état de leur inquiétude. Ainsi, Eliane, 75 ans, qui racontait avec tristesse que ses petits-enfants réfléchissaient à partir en Israël

l'Aliyah un échec pour la France

Alyah des Juifs de France : record battu L’immigration juive en Israël a atteint un sommet avec l’année 2014. Ce sont plus de 26 500 personnes qui ont fait l’alyah au cours de cette année, a fait savoir mercredi l’Agence juive. Selon les statistiques publiées par l’Agence juive et par le ministère de l’Intégration, Israël a connu une hausse de l’immigration de 32 % par rapport à 2013. L’année 2014 s’avère la meilleure année, selon ces chiffres, depuis 2002, une année au cours de laquelle 33 539 personnes avaient fait leur alyah.

09h32
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.