E n France, Paul Felenbok aura passé sa vie dans les étoiles : mais peu de gens savent que cet astrophysicien âgé aujourd’hui de 77 ans n’a pas toujours vécu dans l’hexagone, et ne s’est pas toujours appelé Paul.

Le retour au ghetto
Le retour au ghetto © Pascal Dervieux

En 1943, il porte encore le prénom que lui ont donné ses parents : Pawel. Pawel est un petit polonais d'une famille juive de Varsovie. Lorsque les nazis parquent la population juive derrière un mur, la maison de la famille Felenbok se retrouve en plein milieu du ghetto. Sentant la fin venir au printemps 43, les parents du petit Pawel et de son frère Georges décident de fuir l’endroit en passant par les égouts.

Les deux enfants poursuivront leur fuite seuls après l’arrestation de leurs parents, qu’ils ne retrouveront jamais.

Ce printemps, Paul est retourné à Varsovie, pour assister aux cérémonies commémorant le 70ème anniversaire du soulèvement du ghetto. Il est allé jusqu’à Otwock, un petit village à 20 km de la capitale. C’est là qu’il s’est caché pendant les derniers mois de la guerre, terré avec son frère sous une maison qu’il n’a pas revue depuis 70 ans. C’est à la recherche de cette maison qu’il a voulu partir. Rêve irréalisable, qui aboutira pourtant. Une pierre de plus, inattendue, dans le passé de ce français resté aujourd’hui l’un des plus jeunes survivants du ghetto de Varsovie.

Paul près de la maison d'Otwock
Paul près de la maison d'Otwock © Pascal Dervieux

en vidéo

S ur le site de TV5Monde, interview en trois parties de Paul Felenbok sur le ghetto de Varsovie.

Paul Felenbok
Paul Felenbok © TV5Monde

Les liens

Portrait de Paul Felenbok Sur le site du quotidien « Libération », portrait de Paul Felenbok

Mémoires de guerre Sur le site « Mémoires de guerre », entretien de Paul Felenbock sur les commémorations officielles du soixante-dixième anniversaire de l’insurrection du ghetto de Varsovie – A cette occasion, il est revenu sur les lieux où il avait été caché.

Ecritures en migrations Sur le site « Ecritures en migrations », témoignage de Paul Felenbok lu lors de la cérémonie du 69e anniversaire du soulèvement du Ghetto de Varsovie, au Mémorial de la Shoah en mai 2012

Ceux qui restent Sur le blog de la journaliste Judith Sibony, présentation de la pièce de théâtre « Ceux qui restent », créée par David Lescot en 2013, après qu’il ait recueilli le témoignage de deux anciens enfants du ghetto, Wlodka Blit-Robertson, aujourd’hui âgée de 81 ans, et Paul Felenbok, 76 ans

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.