Interception est consacré cette semaine à l’intégration scolaire des immigrés chinois. En France, près de 30 000 enfants sont scolarisés alors qu’ils ne maîtrisent pas du tout ou très peu la langue française. Ces jeunes, arrivés légalement ou clandestinement sur notre sol, sont intégrés dans des classes dites d’«accueil » dont l’objectif est de leur apprendre le français pour qu’au bout d’un an, ils puissent rejoindre une classe ordinaire. Ils viennent des quatre coins du monde, mais depuis quelques années, l’éducation nationale doit répondre à une arrivée massive d’immigrés chinois. Pour Interception , Marie-Christine Le Dû a rencontré quelques uns de ces jeunes asiatiques qui pour la plupart suivent avec beaucoup d’assiduité leurs cours. Après un long voyage, ils arrivent pleins d’espoir en France et pleins d’énergie pour s’intégrer au plus vite. Mais contrairement à ce qu’on leur a fait croire, la France ce n’est pas toujours le paradis ; Après les cours, certains travaillent pour rembourser les passeurs et la pression parentale est très forte : étant souvent les seuls à parler le français, ce sont eux qui font le lien entre leur milieu familial très fermé et la société française. La scolarisation des enfants nouvellement arrivés en France Actes de colloques VEI enjeux, hors série n°3, octobre 2001 Les Couleurs du silence : le mutisme des enfants de migrants Zerdalia K. S. Dahoun Calmann-Lévy, 1995 Psychothérapie des enfants de migrants Sous la direction de Claude Mesmin Ed. La pensée Sauvage, 1995 L'élève chinois à l'école et ses difficultés dans l'apprentissage du français Jean-François Papet et Ting-Chih Hsieh CEFISEM, 1997Fricassée de molécules et bouillon de saveurs

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.