Depuis le 17 novembre dernier, des milliers de personnes ont occupé les ronds-points de France. Loin des manifestations urbaines et de leurs débordements, ce mouvement a pris racine dans une France peu explorée, où le sentiment de déclassement se propage.

Fumay (Ardennes)
Fumay (Ardennes) © Radio France / Jean-André Giannechini

(Rediffusion)

Vanessa Descouraux et Géraldine Hallot sont allées à la rencontre de ces citoyens pour qui la vie semble de plus en plus dure.

Le Nièvre et les Ardennes ont en commun de faire partie des départements dont la population ne cesse de décroître.

Dans la Nièvre, un quart des quelque 210 000 habitants a plus de soixante ans. Des retraités qui n’imaginaient même pas, après une vie de labeur, être confrontés à des problèmes de fin de mois, à tel point que certains ne sont même pas informés des possibilités d’aide sociale…

Depuis la diffusion de ce reportage, le 20 janvier, trois mois après le début du mouvement des gilets jaunes, le gouvernement a pris des mesures, débloqué des fonds, pour améliorer la situation. Reste à savoir si ces mesures seront suffisantes pour apaiser la colère de l’automne dernier.

« Gilets jaunes, l’envers des ronds-points », c'est un reportage de Géraldine Hallot et Vanessa Descouraux.

Prise de son, Jean-André Gianecchini, mixage Jean-Philippe Jeanne.
Réalisation, Violaine Ballet assistée de Stéphane Cosme.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.