Saddam Hussein est en prison, l’Irak se reconstruit, et il n’y a toujours pas de preuves que Bagdad détenait -avant la guerre- des armes de destruction massive. Trois semaines après l’arrestation du dictateur déchu, Interception vous propose de réécouter l’enquête de Benoît Collombat, diffusée quelques semaines avant le conflit, en février 2003. Elle montre l’obsession qu’avait Saddam de faire sa propre bombe nucléaire. Et l’aveuglement des responsables occidentaux des années 70/80 -français, mais aussi américains- qui lui ont fourni les capacités technologiques nécessaires. Des scientifiques et des acteurs de premier plan racontent cette histoire secrète et deux anciens hauts responsables du programme nucléaire de l’Irak témoignent. Mais la guerre du Golfe, et les inspections des Nations-Unies qui l’ont suivie, avaient mis fin à ce programme. En 2003, Bagdad détenait les cerveaux et la technologie nécessaires pour développer la bombe, mais n’avait pas la matière première.

Le canal de PanamaAffaires atomiques Dominique Lorentz Editions Les Arènes, 2001. Le lobby et la mort (comment l'Occident a armé l'Irak) Kenneth Timmerman Editions Calmann-Lévy, 1991. Les deux bombes (ou comment la guerre du Golfe a commencé le 18 novembre 1975) Pierre Péan Editions Fayard, 1991. L'énigme Saddam (enquête explosive au coeur du système Irakien) Andrew et Patrick Cockburn Editions First, 1999. Un neutron entre les dents Yves Girard Editions Rive Droite, 1997. The islamic bomb Steve Weissman et Herbert Krosney Editions Times Books, 1981. Notre allié Saddam Claude Angéli et Stéphanie Mesnier Editions Olivier Orban, 1991.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.