Interception sera dimanche en Sierra Leone. Ce petit pays de l'Afrique de l'Ouest a connu pendant dix ans une guerre civile atroce. Et puis enfin, après plusieurs rechutes, la Sierra Leone a retrouvé la paix. Elle dure maintenant depuis plus d'un an. Alors il faut reconstruire, refermer les plaies, réconcilier, réunifier un pays ravagé et épuisé par tant de crimes et de pillages. De 1991 à 2001, la guerre entre le pouvoir et les rebelles a fait entre 100.000 et 200.000 morts. Des milliers de sierra léonais ont été amputés, d'une main, ou d'un bras. Jusqu'à 10.000 enfants ont été enrôlés de force. Les rebelles ont utilisé les garçons comme combattants, les filles comme esclaves sexuelles… Pour Interception,Laurence Peuron a rencontré des enfants-soldats qu'il faut désormais réinsérer dans la société; et des anciens combattants qui s'essayent à la paix. Mais les caisses de la Sierra Leone sont vides, le pays est sous perfusion internationale, et les ferments de la rébellion existent toujours dans certains pays voisins.La revue Politique africaine n°88 "Libéria, Sierra Leone, Guinée : la régionalisation de la guerre" Ed Karthala, déc 2002. La criminalisation de l'état en AfriqueJean François Bayart Ed James Currey, 1999. Fighting for the rain forest. War, youth and ressources in Sierra LeonePaul Richards Ed Heinemann, 1996. Corruption and state politics in Sierra LeoneWilliam Reno Ed Cambridge University Press , 1995. Sierra Leone, agony of a nationA.K Koroma Ed Adromeda Publications, 1996. Si vous n'arrivez pas à écouter l'émission de la semaine , il se peut que votre fichier audio ne soit pas actualisé, lancez Internet Explorer, puis le menu outils, puis "options Internet", dans le champs "fichiers internet temporaires" et cliquez sur "supprimer les fichiers".

invité(s)

Mr Roland Marchal

Chercheur au CERI, le Centre d'Etudes et de Recherches Internationales, Roland Marchal est aussi rédacteur en chef de la revue trimestrielle "poilitique Africaine" (citée dans notre bibliographie )dont le numéro de mars 2003 s'intéresse à "la Côte d'Ivoire en guerre".

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.