Interception vous présente une combattante de l'ombre, une de ces femmes dont le courage a contribué à la défaite de l'Allemagne nazie, une espionne Française qui n'a jamais raconté, dans notre pays, son étonnante histoire. A l'époque, elle s'appelait Jeannie Rousseau, aujourd'hui Jeannie de Clarens. Nom de code dans la résistance : Amniarix. Elle a transmis à Londres des renseignements très précis sur les armes secrètes V1 et V2. Les bombes volantes et les terribles missiles allemands, à quelques mois près, auraient pu changer le cours de la guerre et empêcher le débarquement… Amniarix a été arrêtée peu de temps avant le Jour J. Elle a survécu à l'épreuve terrible de la déportation : Ravensbrück, Torgau, Königsberg… Deux condamnations à morts, la faim, la maladie… Soixante ans plus tard, Jeannie de Clarens a accepté de rassembler ses souvenirs d'espionne, au micro de Philippe Reltien.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.