Bidonville de Kawéni à la sortie de Mamoudzou, chef-lieu de Mayotte
Bidonville de Kawéni à la sortie de Mamoudzou, chef-lieu de Mayotte © Pierre Quintard
Il n’est pas si fréquent que la France s’enrichisse d’un nouveau département. La dernière fois, c’était en 1976, lorsque Saint-Pierre et Miquelon est devenu brièvement département, avant de prendre le statut de Collectivité d’outre-mer. Cette fois-ci, c’est Mayotte, qui à l’issue des élections cantonales de ce mois de mars deviendra officiellement le 101ème département français. A quatre reprises depuis 1958, ce petit archipel qui fait historiquement et géographiquement partie des Comores, entre Madagascar et l’Afrique, s’est prononcé par référendum pour le rattachement à la France. La France, de son côté, a choisi de conserver Mayotte contre l’avis des Nations Unies qui considère que l’archipel fait partie des Comores. Le dernier scrutin en date, en mars 2009, a vu la population mahoraise voter oui à la départementalisation à une écrasante majorité. Pourtant, le défi que représente cette départementalisation est grand. La population vit selon des traditions musulmanes et africaines. Beaucoup de mahorais ne parlent pas le français. L’inactivité et la pauvreté sont grandes mais moins que dans les îles voisines où règne la misère. Les expulsions de travailleurs sans papiers, venus profiter de cette relative prospérité, se comptent par milliers pour une population de moins de 200.000 habitants.Géraldine Hallot et Pierre Quintard sont allés à Mayotte constater l’ampleur de ces défis à l’approche de la départementalisation. ### Dimanche prochain **Mozambique : les « madgermans » cherchent leurs marks** Au Mozambique on les appelle les « madgermans », contraction de made in Germany, parce que dans les années 80 ils sont partis travailler en Allemagne de l’Est. A l’époque, un accord entre ces deux pays socialistes stipulait que ces 16.000 travailleurs, hommes et femmes, devaientreverser un quart, puis même les deux tiers de leur salaire au jeune Etat mozambicain, fraîchement indépendant, pour aider son économie. L’accord prévoyait aussi qu’ils récupèreraient ces sommes à leur retour. Mais le mur de Berlin est tombé, ils ont dû rentrer au pays et cet argent ne leur a jamais été restitué... ### oeuvre(s) "La fille du polygame" - Nassur Attoumani "Contes traditionnels de Mayotte : nos ancêtres... Les menteurs" - Nassur Attoumani "Le Monde Diplomatique" - Rémi Carayol"L'Express" - Pierre-Yves Lautrou ## Les liens [Départementalisation de Mayotte](http://www.assemblee-nationale.fr/13/dossiers/departement_mayotte_pjlo.asp#departement_mayotte_pjl) Dossier législatif sur le site de l'Assemblée nationale [Mayotte, 101e département français](http://www.ina.fr/politique/elections/video/3871752001015/mayotte-101eme-departement.fr.html) Reportage consacré au résultat du référendum sur la départementalisation de Mayotte, où le "oui" l'a emporté à 95,2%. Reportage diffusé le 30 mars 2009 dans le JT de France 2. Sur le site de l'INA [Les conséquences de la départementalisation](http://www.mayotte.pref.gouv.fr/depot/departementalisation/100Cles-ACTU-departementalisationMayotte.pdf) Etat civil, égalité homme-femme, prestations sociales, impôts, immigration, développement économique… Quelles seront les conséquences du nouveau statut de Mayotte ? Réponses dans la newsletter CléActu du porte-parole du gouvernement, sur le site de la préfecture de Mayotte. [Départementalisation sous tension à Mayotte](http://www.monde-diplomatique.fr/2009/06/CARAYOL/17229) Article de Rémi Carayol publié en juin 2009 dans Le Monde diplomatique. [Un contentieux franco-comorien](http://www.un.org/en/ga/65/meetings/generaldebate/Portals/1/statements/634209467356718750KM_fr.pdf) Le 24 septembre 2010, devant l'Assemblée générale des Nations Unies, le président comorien Ahmed Abdallah Mohamed Sambi a plaidé contre la départementalisation de Mayotte, pour l'intégrité territoriale de l'Union des Comores.  [Un acte de guerre contre les Comores](http://www.alwatwan.net/index.php?home=archives_detail.php&actu_id=1019) Un article publié dans le quotidien comorien Al-Watwan le 31 mars 2009, deux jours après le référendum. [L'Union Africaine pour le retour de Mayotte dans le giron comorien](http://www.centre-histoire-ocean-indien.fr/plugins/fckeditor/userfiles/file/Les_Comores/UALybie.pdf) Compte-rendu des prises de position de l'UA à l'issue du sommet de Tripoli (30-31 août 2009). Sur le site du CRESOI (Centre de Recherche sur les sociétés de l’océan Indien) de l'université de La Réunion. [Comores-France : l’insoutenable légèreté du pouvoir](http://survie.org/billets-d-afrique/2010/197-decembre-2010/article/comores-france-l-insoutenable) Dans ce billet du 3 décembre 2010, l'association Survie dénonce l'illégalité du processus de départementalisation de Mayotte.
Les références
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.