C’est la dernière épreuve d’une vie de labeur dans les champs : quand les agriculteurs partent à la retraite, il leur faut trouver un successeur. L’enjeu est celui du maintien des activités agricoles à taille humaine dans les campagnes. Mais le temps presse, 200 fermes disparaissent chaque semaine en France.

Chaque semaine, 200 fermes disparaissent en France.
Chaque semaine, 200 fermes disparaissent en France. © Radio France / Marie-Jeanne Delepaul

A qui confier sa ferme après une vie de labeur dans les champs ? Tous les agriculteurs qui voient l'âge de la retraite approcher se posent cette question. L'enjeu dépasse de loin leur retraite personnelle, il touche à l'avenir du monde rural dans le pays. 

Pour beaucoup, la solution la plus facile et plus rentable est de vendre aux paysans voisins, qui souhaitent s'agrandir. Mais cette option soulève deux problèmes : des fermes de plus en plus grandes et donc de plus en plus industrialisées, puis cela ferme la poste aux jeunes qui souhaitent s'installer.
Or regard de la pyramide des âges dans le milieu agricole, le renouvellement des générations est une question cruciale. Un tiers des agriculteurs a plus de 55 ans. Près de la moitié plus de 50 ans.  Autrement il faut s'attendre à une avalanche de départs à la retraite dans les prochaines années. Si rien n'est fait, un quart des exploitations risque de disparaitre d’ici cinq petites années. 

La succession est un enjeu vital pour maintenir une activité agricole dans les campagnes. La relève n’est pourtant pas assurée : pour 3 départs à la retraite, il y a seulement 2 installations. 

Pourtant, le métier, malgré sa dureté, son exigence ne connaît pas de crise de vocation.  Mais les jeunes qui veulent s’installer doivent soulever des montagnes, notamment pour trouver des terres C'est tout le paradoxe de la situation, des agriculteurs sur le départ qui veulent transmettre leurs parcelles et des jeunes qui ne peuvent y accéder. La faute au prix exorbitant des parcelles. 

Les jeunes agriculteurs réinventent alors le métier, et essayent via des projets alternatifs de s’affranchir des contraintes de la ferme traditionnelle devenue gouffre financier.  

Reportage : Marie-Jeanne Delepaul 

Prise de sons : Lucien Lefebvre

Réalisation : Violaine Ballet avec l'aide de Martine Meyssonnier

Mixage : Jean-Benoît Tétu

POUR ALLER PLUS LOIN :

Dossier “Transmettre son exploitation”, Chambres d’Agriculture France

“Transmission, entre urgence et anticipation”, Chemins de terre N°11

“Comment dynamiser la transmission des exploitations ?”, Terres et Territoires, 10/06/2020

“Partir à la retraite, le casse-tête des agriculteurs”, Emilie Massemin, Reporterre, 27/02/2020

“Les deux tiers des agriculteurs français risquent de ne pas être remplacés”, Cécile Barbière, Euractiv, 26/11/2019

“Bretagne : Les agriculteurs galèrent à vendre leurs fermes et ce n’est vraiment pas une bonne nouvelle”, Camille Allain, 20 Minutes, 18/11/2018

“Le stage parrainage, un outil efficace pour la transmission”, Fabrice Bugnot, Transrural initiatives, 08/01/2019

PROGRAMMATION MUSICALE : 

ROLF HANSEN Vand  

RENE AUBRY Stick man’s journey   

SURPRISE CHEF Washing day  

OCHRE Tourmaline   

RENE AUBRY Children on the bridge   

GABRIEL GARZON-MONTANO Long Ears     

RENE AUBRY Petite fille  

L'équipe