D epuis le 1er août, une nouvelle loi encadre le traitement des maladies psychiatriques en France. Cette nouvelle loi, c’est Nicolas Sarkozy qui l’a souhaitée, après le meurtre d’un jeune grenoblois, poignardé par un schizophrène « échappé » de l’hôpital psychiatrique où il était interné. C’était en novembre 2008.

La nouvelle loi élargit notamment les possibilités d’internement sans le consentement de la personne.

Elle a été accueillie par une volée de critiques sévères de la part des professionnels.

Les liens - En cellule d'isolement à Cadillac (Gironde)
Les liens - En cellule d'isolement à Cadillac (Gironde) © Radio France / Julie Gacon

A Cadillac, en Gironde, on est loin de cet esprit sécuritaire. L’établissement psychiatrique local, l’un des plus anciens de France, permet à des malades dont l’état est jugé « stabilisé » de s’installer au milieu de la population. On les aide à recouvrer un peu d’autonomie, en commençant par leur trouver un logement en ville.

Les 25 000 habitants de la commune ont accepté la formule.

Les relations avec les anciens pensionnaires de l’hôpital psychiatrique ne sont pas sans nuages. Mais à l’exception de quelques commerçants signataires d’une récente pétition, personne ne remet sérieusement en cause la présence des malades dans la ville.

Surtout pas ces derniers. Tous décrivent la rigueur des hospitalisations, et souhaitent s’insérer à nouveau dans cet environnement « normal ».

Cadillac : terre d’asile, un reportage de Julie Gacon.

Rediffusion de notre émission du 4 septembre 2011

cliquez sur le lien ci-dessus pour retrouver infos, photos, liens ou la programmation musicale

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.