Inquiétante révélation : quand l’Irak a envahi le Koweït, Saddam Hussein était à deux doigts d’avoir la bombe atomique, grâce à la France. Sans la guerre du Golfe, Bagdad serait aujourd’hui une puissance nucléaire. L’enquête de Benoît Collombat montre l’obsession de l’Irak de faire sa propre bombe nucléaire, à n’importe quel prix. Et l’aveuglement des responsables français des années 70/80 qui ont fourni à Bagdad les capacités technologiques nécessaires. Benoît Collombat a rencontré des scientifiques et des acteurs de premier plan qui racontent cette histoire secrète. Il a notamment recueilli les confidences de deux anciens hauts responsables du programme nucléaire de l’Irak. Ces témoins directs confirment les récits des Français qui ont entretenu ou dénoncé les mensonges atomiques. La France a obtenu du pétrole et des gros contrats d’armes et de fournitures - à une époque ou Saddam Hussein était un rempart contre l’Iran de Khomeiny. De son côté, l’Irak a gagné la capacité nucléaire et possède, aujourd’hui encore, la technologie et les cerveaux pour développer la bombe.

Affaires atomiquesDominique Lorentz Editions Les Arènes, 2001. Le lobby et la mort (comment l'Occident a armé l'Irak)Kenneth Timmerman Editions Calmann-Lévy, 1991. Les deux bombes (ou comment la guerre du Golfe a commencé le 18 novembre 1975)Pierre Péan Editions Fayard, 1991. L'énigme Saddam (enquête explosive au coeur du système Irakien)Andrew et Patrick Cockburn Editions First, 1999. Un neutron entre les dentsYves Girard Editions Rive Droite, 1997. The islamic bombSteve Weissman et Herbert Krosney Editions Times Books, 1981. Notre allié SaddamClaude Angéli et Stéphanie Mesnier Editions Olivier Orban, 1991.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.