Le 16 décembre 2012, le viol et l’assassinat d’une jeune étudiante de Delhi par les occupants d’un autobus avait secoué l’Inde tout entière d’un mouvement d’indignation.Pour le reste du monde, ce fut l’occasion de découvrir l’ampleur du phénomène des viols dans ce pays

Wagon réservé aux femmes dans le métro à Delhi
Wagon réservé aux femmes dans le métro à Delhi © Radio France / Anne Fauquembergue

Un phénomène qui a pris des proportions inimaginable tout particulièrement dans la capitale, où la police enregistre en moyenne deux cas par jour.

Mais le travail est colossal : il y a quelques jours, une touriste danoise a été agressée et violée par un groupe d’hommes à New Delhi. C’est donc un travail de fond qu’ont entrepris les autorités indiennes. Il vise notamment la police, dont le comportement et les habitudes seront longs à modifier.

Pour ce reportage, Anne Fauquembergue a rencontré l’un des chefs de la police de Delhi. Mais elle donne aussi la parole aux femmes, évidemment. Et toutes racontent la même peur qu’elles ressentent en permanence dans une agglomération qui compte plus de 16 millions d’habitants.

En vidéo

Inde: rassemblement en hommage à la victime du viol de Delhi

L'affaire du viol collectif de New Delhi

Les liens

Les invités
Les références
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.