Après Diên Biên Phu dimanche dernier, Interception raconte cette semaine l'itinéraire hors du commun du Commandant Hélie de Saint- Marc. • Résistant, il est déporté à Buchenwald à 20 ans. • Devenu officier après la deuxième guerre mondiale, il doit quitter le poste de Talung, en Indochine, abandonnant des milliers de villageois qui ont aidé la France - ce qu'il appelle sa «blessure jaune ». • Il enchaînera avec l'Algérie, nouvelle tragédie humaine, nouvelle "trahison" des politiques : cette fois il se rebellera, fera le choix de l'insurrection, rejoignant en 1961 les putschistes d'Alger. Il passera plus de cinq ans en prison. Avec Hélie de Saint-Marc, retour sur le destin de ces soldats perdus. Les désillusions de Diên Biên Phu et la fin de l'Indochine annoncent la débâcle algérienne… Un récit étonnant d'humanité, avec toujours la même capacité d'indignation, pour une vie de sang et de drames. Témoignage recueilli par Benoît Collombat. BibliographieHélie de Saint-Marc Laurent Beccaria Perrin,1989 Les champs de braises.Mémoires Hélie de Saint-Marc avec Laurent Beccaria Perrin,1995 Les sentinelles du soir Hélie de Saint-Marc Les Arènes, 1999 Indochine, notre guerre orpheline Hélie de Saint-Marc Les Arènes, 2000 Notre histoire (1922-1945) Hélie de Saint-Marc et August von Kageneck conversation recueillies par Etienne de Montety Les Arènes, 2002

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.