La France comptait jusqu’à il y a peu plus de 36 000 communes. La plupart tellement minuscules qu’elles n’avaient pas les moyens de mener à bien le moindre projet.

GUITALENS L'ALBAREDE - 2007
GUITALENS L'ALBAREDE - 2007 © MaxPPP / Thierry Pons

Pour favoriser les mariages entre communes voisines, le gouvernement a mis en place des incitations financières. De plus en plus, elles permettent aux élus de surmonter leurs réticences et les convainquent de franchir le pas. Ces fusions génèrent des économies de gestion non négligeables. Elles permettent surtout de regrouper les moyens nécessaires pour conduire ensemble les grands projets d’intérêt public qui intéressent l’ensemble de la population des communes ainsi nouvellement créées. On estime aujourd’hui que, depuis l’adoption de la loi du 16 mars 2015, 230 communes nouvelles ont vu le jour, et le cap des 300 devrait être rapidement franchi. Ces mariages se font exclusivement sur la base du volontariat. Le grand ouest dans ce domaine est la région où cette formule rencontre le plus de succès.

Reportage d’Yves Decaens présenté par Pascal Dervieux

Prise de son : Marcos Darras. Mixage : Claude Niort.

Réalisation : Anne Lhioreau assistée de Stéphane Cosme et de Zohra Bensmaïl

Les liens

Sur le portail de l’Etat dédié au service des collectivités, définition et procédure de la fusion des communes

Sur le site du Sénat, le projet de loi de réforme des collectivités territoriales et la fusion des communes

Sur le site du « Courrier des maires », tout savoir sur le nouveau régime des communes nouvelles

Sur le site « Vie publique », dossier « Peut-on faire disparaître des communes ? »

Sur le site de la fondation IFRAP, « Fusion de communes : un exemple concret dans la Drôme »

Le site de l’Association des Maires de France, dossier « Communes nouvelles, une réelle dynamique en marche »

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.