[scald=8753:sdl_editor_representation]La fin d’un tabou en Espagne. 70 ans après le début de la guerre civile, un projet de loi vise à réhabiliter les victimes de la dictature. On estime à 200 000 le nombre de républicains exécutés sous Franco. Un grand nombre de corps sont toujours dans des fosses communes à la sortie des villages, parfois dans un coin du cimetière, souvent dans de simples fossés. Philippe Reltien a suivi cet été le travail de l’Association pour la récupération de la mémoire historique. Il faut briser la loi du silence et rendre sa dignité à une partie de l’Espagne explique Angel Fuentès, un archéologue bénévole de cette ONG qui se démène pour rendre les corps aux familles. Du côté des vaincus de la guerre d’Espagne, il n’y a eu ni actes de décès, ni pensions de veuvage ou d’orphelinat. Seules les victimes franquistes -tombées comme le dit la devise « pour Dieu et pour l’Espagne »- ont été honorées !Un reportage de Guillaume Battin sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

liens

Sur le site de l'APRM

Site en Espagnol de l'association pour la recupération de la mémoire.### Site personnel de Jesus Pueyo

Sur le site de la Libre Belgique

Cet article d'Olivier Mouton dans le quotidien La Libre Belgique retrace le processus mémoriel à l'oeuvre en Espagne, dans le sens d'une réhabilitation morale et matérielle des victimes du franquisme.###

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.