L’Institut Gustave Roussy, à Villejuif dans le Val de Marne, est le premier centre de lutte contre le cancer en Europe. Ce dimanche, Interception s'arrête au 9è étage de ce bâtiment. A l'étage pédiatrique.

Dans le couloir de l'institut Gustave Roussy, étage pédiatrique.
Dans le couloir de l'institut Gustave Roussy, étage pédiatrique. © Radio France / Jean-Marie Porcher

Cancer et enfant  : l’association de ces deux mots représente l’inimaginable, elle inspire le rejet. Ce qu'aucun d'entre nous ne devrait affronter un jour.

Il y a pourtant chaque année 2500 nouveaux cas en France. La moitié d’entre eux sont des petits de moins de 5 ans.

Ils représentent 1 à 2% de l’ensemble des cas traités chaque année. Jeudi prochain marque la journée mondiale du cancer de l’enfant. C'est une maladie qui a ses propres caractéristiques, parmi lesquelles d’être bien souvent sans explication.

Pour les adultes, des facteurs qui favorisent le développement de la maladie ont été clairement identifiés, et depuis fort longtemps, comme l’alcool, le tabac, l’exposition à des produits toxiques.  Mais pour les plus jeunes, une cause est très rarement identifiée.

Si nous avons décidé de proposer cette immersion dans cet univers, aussi dur soit-il, c’est aussi pour montrer que 4 enfants sur 5 ressortent guéris, sur les 5 années qui suivent leur traitement.  Mais les risques de rechute ne quittent jamais l’esprit de ces jeunes patients, qui vivent aussi avec des séquelles parfois lourdes. 

« Les enfants de Gustave Roussy, la vie malgré le cancer », c’est un reportage de Grégoire Lecalot avec à la prise de son Arthur Gerbault et Jean Marie Porcher.

Aller plus loin 

- Cheer Up (étudiants de grandes écoles accompagnant les ados pour projet d’avenir) 

- ISIS (association de parents)

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.