Le 11 mai 1936 - il y a tout juste 70 ans- les députés votaient la loi sur les congés payés. Etre payé à ne rien faire ! : Une révolution pour le monde ouvrier qui quelques semaines plus tard découvre les plages et les vacances à vélo. Clothilde Dumetz est allée chatouiller la mémoire de Mme Martin, Yvonne, Andrée et René. Ils avaient entre 16 et 25 ans à l’époque. On n’était pas aux 35 heures, s’amuse madame Martin : c’était le paradis qui nous tombait sur la tête ! Premier bain de mer, pour Andrée Morvan -86 ans- qui se souvient de son maillot tricoté main. Paul Yvard lui, n’a jamais oublié les insultes : C’est la racaille qui descend… ! disaient les vacanciers aisés -patrons, ou fonctionnaires- habitués eux, aux congés. Un reportage ponctué d’archives et d’extraits de films qui nous fait revivre cette époque où l’idée du bonheur apparaît comme une idée neuve.

liens

1936 : les congés payés !

Cette année-là, l’idée d’" être payé à ne rien faire ", comme le bonheur, est " une idée neuve ". Droits nouveaux et mentalités nouvelles vont de pairs. Du Front populaire à aujourd’hui, l’histoire des congés et des vacances est longue. Et elle n’est pas finie... Article de l’Humanité paru dans l'édition du 25 mars 2004###

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.