Le procès de Pierre Chanal débute mardi prochain.Interception revient dimanche sur l’affaire des disparus de Mourmelon. Pour Interception, Monique Derrien a rencontré les familles des victimes, mais aussi le principal suspect: un militaire froid, très maître de lui-même, qui n’a jamais avoué et dont la personnalité très étrange, sera au centre du procès. Elle s’est entretenu avec lui en 1995. C’est la seule interview de Pierre Chanal qui a été réalisée. Entre 1980 et 1987, six appelés du contingent et deux civils, tous autostoppeurs, ont disparu dans la région de Chalons sur Marne. Longtemps, l’armée a soutenu la thèse de la désertion. Finalement en 1988, l’adjudant-chef Pierre Chanal est arrêté en flagrant délit de viol et condamné à dix ans de prison. En 1995, il est libéré bien qu’il reste mis en examen pour huit meurtres présumés. Une incroyable série de négligences, le mutisme de l’armée, et une bataille d’experts interminable ont fait traîner l’enquête. Il faudra attendre 1999 pour que des analyses ADN le mettent en cause dans trois des huit affaires de disparus.

A ce jour, aucun livre ou publication consacré à Pierre Chanal et l'affaire des disparus de Mourmelon, n'est publié. Vous pouvez retrouver deux articles, un paru dans Libération du 08 aout 2002, intitulé "Duel militaire dans le triangle de Mourmelon", et l'autre dans le Nouvel Observateur daté du 03 juin 1999, "Les morts dans la vie de Pierre Chanal"..

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.