En Italie, Silvio Berlusconi fête sa première année au pouvoir. Interception a voulu aller regarder de plus près ce qui se passe là-bas, exemple souvent cité de populisme et de crainte de dérive fasciste. En douze mois, Berlusconi a inquiété l’Europe, il a multiplié les propos fracassants et promulgué des lois qui le favorise. L’homme le plus riche du pays est devenu président du Conseil avec des alliés encombrants comme Umberto Bossi, xénophobe et anti-européen, dont le parti a recueilli 4% des suffrages. Droite affairiste qui cherche à museler la justice, concentration de tous les pouvoirs, conflits d’intérêts : les craintes ne manquent pas. Ces dernières semaines, les intellectuels de gauche et les syndicats se sont réveillés. Mais Silvio Berlusconi semble là pour durer. Reportage d’Eric Valmir , à l’écoute des italiens rencontrés à Milan, à Bologne, et à Bari, dans le sud. Main basse sur l'Italie. La résistible ascension de Silvio Berlusconi Eric Jozsef Grasset, 2001 Berlusconi Eugène Saccomano Editions 1, 1994 L'odeur de l'argent Marco Travaglio & Elio Veltri Editions Fayard Sites utileshttp://www.corriere.it/http://www.courrierinternational.fr

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.