Bagdad est tombée. La dictature irakienne se délite. Il est toujours instructif de constater que, selon les pays, ce n’est pas la même guerre que perçoivent les opinions publiques. Interception a tendu son micro dans trois pays directement concernés. En Jordanie, les habitants sont solidaires des Irakiens, leurs voisins. La « victoire » américaine provoque amertume et désarroi dans le monde arabe. Saddam Hussein ne faisait pas l’unanimité, mais la chute de son régime ravive le ressentiment contre les Etats-Unis et la crainte de leur mainmise sur la région. -Témoignages recueillis par Benoît Collombat. Aux USA, le soutien à la guerre de George Bush semble moins monolithique qu’on ne le croit chez nous, même si le traumatisme du 11 septembre et les simplismes de la télévision marquent les esprits. -Marie Viennot est allée à la rencontre des habitants du Texas. En Israel, au fil des jours, les craintes d’attaques irakiennes se sont estompées. A Jérusalem on se souvient que Saddam Hussein envoya ses missiles sur l’Etat hébreux en 1991, et qu’il récompensait les kamikazes palestiniens. Y a-t-il un risque d’intifada irakienne ? - Eléments de réponse avec Isabelle Dor.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.