I ls sont de plus en plus nombreux, ces jeunes français, enfants d’immigrés algériens en France, qui décident d’aller s’installer en Algérie. Du pays, ils ne connaissent en général que peu de choses : une ville, un village, et quelques parents fréquentés l’espace des vacances d’été. Mais aujourd’hui la crise en France, le développement de l’Algérie et le besoin de jeunes formés à l’européenne constituent un véritable appel d’air où peuvent s’exprimer ambitions professionnelles et désir de renouer avec les racines familiales. Mais, au moment où le pays s’apprête à vivre un 4ème mandat présidentiel d’un Abdelaziz Bouteflika fantomatique, les défis à relever sont nombreux pour ces jeunes qui possèdent souvent la double nationalité : il faut apprendre la langue, lutter contre une administration lourde et corrompue.

Alger, place des martyrs
Alger, place des martyrs © Damien Boilley

Il faut aussi parfois lutter contre l’hostilité de jeunes algériens pas forcément très heureux de voir débarquer ces « conquérants » mieux formés, venus d’ailleurs. Le nombre de français installés en Algérie a quadruplé ces 10 dernières années. Ils constituent un lien puissant entre deux pays dont les relations n’ont jamais été faciles depuis l’indépendance. Et ils pourraient bien contribuer - à leur échelle - à l’instauration d’une relation enfin apaisée.

en vidéo

L e rêve algérien : immigration à front renversé (France 2)

Les liens

Ces filles qui immigrent vers.. L'Algérie Sur le site L'Expression, article "Journée internationale de la femme : elles sont françaises et viennent chercher du travail - Ces filles qui immigrent vers.. L'Algérie", mars 2013

Les chiffres de la migration en Algérie sur cinq ans Sur le site Perspective Monde

Vers une nouvelle Algérie ? Sur le site Diploweb, article de décembre 2013

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.