Après les commémorations de la semaine passée des 25 ans du génocide des Tutsis du Rwanda, "Interception" s'intéresse à ce qui forge l'avenir de ce petit pays. Kigali se voit en référence africaine du numérique.

Entrée du mémorial de Nyamata où l'un des massacres les plus sanglants a eu lieu durant les 3 mois de fureur sanguinaire contre les Tutsis.
Entrée du mémorial de Nyamata où l'un des massacres les plus sanglants a eu lieu durant les 3 mois de fureur sanguinaire contre les Tutsis. © Radio France / Jérôme Val

Le Rwanda a le défi de se reconstruire partagé entre le souvenir déchirant de son passé et la nécessité de se bâtir un avenir. 

Vingt-cinq ans après le génocide de la minorité tutsie rwandaise, ce petit pays enclavé d'Afrique de l'Est mise sur le numérique pour son développement. 

La fibre est développée dans toutes les villes du pays, le réseau 4G y est bien plus performant que partout ailleurs sur le continent. 

Les investissements dans les nouvelles technologies, dans la communication sont massifs. Ils sont incités par la politique du président Paul Kagamé. 

Avec ses 12 millions d’habitants, le Rwanda a même créé sa petite "Silicon Valley". 250 millions d’euros ont par exemple été investis pour un campus dédié aux nouvelles technologies. 

Ce pays confetti de l'Afrique australe ne souffre pas de la proximité d'un état attractif et bien plus grand comme le Kenya, très proche géographiquement du Rwanda. 

Ce tournant numérique a valu au Rwanda de collectionner les surnoms : le petit Singapour, la Suisse de l’Afrique... 

Il suffit de se référer à sa croissance annuelle pour comprendre l'attractivité économique du pays : plus de 7% de croissance depuis près de 20 ans consécutifs. Tout en restant, et voilà le paradoxe, le 17ème pays le plus pauvre de la planète. 

D'où la question inévitable qui sera posée dans ce reportage : cette révolution high-tech est-elle un mirage ou un miracle ?

La mémoire collective du Rwanda se consolide dans le souvenir, mais son avenir se construit dans la modernité.  

Reportage : Jérôme Val
Prise de sons : Fabien Gosset
Réalisation : Violaine Ballet avec l'assistance de Stéphane Cosme
Mixage : Jean-Philippe Jeanne

POUR ALLER PLUS LOIN : 

Analyse des progrès du Rwanda depuis le génocide et la guerre civile de 1994, La Banque mondiale, décembre 2018

Le Rwanda 2.0, berceau de "Smart Africa", post du Carnet de Colette Braeckman, 27/05/2018

"Développement du Rwanda, performances ou manipulations statistiques ?", La Tribune franco-rwandaise, 04/05/2018

"Rwanda : entre développement et flicage", Politique, 11 décembre 2012

Le développement du Rwanda est-il durable ?, Esprit, novembre 2011

Rwanda : l'économie dopée par les nouvelles technologies, Afrique Renouveau, avril 2011

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.