[scald=11577:sdl_editor_representation]Pendant longtemps, le paysage audiovisuel français a fait figure d’exception en Europe : on n’y comptait aucun feuilleton « made in France » à succès, aucun french « soap » comme on dit dans le jargon télé. Pas d’équivalent hexagonal, par exemple, de « Coronation Street », une série qui tient en haleine ses fans britanniques depuis 1966, ou de « Un posto al sole », un feuilleton italien dont l’action se déroule à Naples. Et puis, en 2004, France 3 a lancé « Plus belle la vie », une série quotidienne sur la vie d’un quartier fictif de Marseille, programmée à 20h20 (20h10 depuis janvier dernier), à l’heure des sacro-saints journaux de 20 heures. Le pari n’était pas gagné d’avance. 5 ans plus tard, il est réussi, du moins du point de vue de l’audience. « Plus belle la vie » rassemble en moyenne tous les soirs près de 6 millions de téléspectateurs d’âge et de condition très variés. Un véritable phénomène. Alors que France 3 s’apprête à proposer, mardi 16 juin, une 4ème soirée spéciale de « Plus belle la vie » en « prime time », Philippe Boccara s’est penché sur les recettes du succès de ce feuilleton qui s’est désormais installé durablement dans le « PAF ». Rien de révolutionnaire mais l’application de processus de fabrication quasi industriels avec le souci permanent de répondre aux attentes supposées de l’audience. ### programmation musicale

JON HOPKINS

INSIDES label: DOUBLE SIX RECORDS### Freeworm

vegetation = fuel label: hydroponic### AMESTOY TRIO

SPORT ET COUTURE label: DAQUI### AMESTOY TRIO

LE FIL label: DAQUI### COMFORT

SLEEP TALKING SHARED label: STILL OFF### liens

Le succès d'un soap à la française

Dossier sur le site d'A-Suivre.org, association de réflexion sur les fictions télévisées et le "phénomène" des séries.### Site officiel créé par France 3

Moins axé sur le marketing que le site créé par Telfrance, pour tout savoir sur les personnages et lieux de la série.###

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.